Skip to main content
Portrait

Sonia Lemaitre - STU 2012 - Nexity

Publié le | Portraits d'anciens
Portrait réalisé par Juliette Christophe le 6 juin 2024

Pouvez-vous faire un petit rappel de votre parcours ?

Après une classe préparatoire littéraire et le master STU, j’ai intégré en 2012 la direction marketing stratégique (l’équivalent d’une direction études et recherche) de Nexity en tant que chargée d’études. Je travaillais sur la relation aux collectivités locales et sur les dynamiques territoriales. À ce titre, je réalisais les « observatoires du territoire », des documents prospectifs sur les dynamiques des grandes agglomérations françaises, et des études ad hoc pour les projets d’aménagement de Nexity Villes et Projets.

En 2015, je suis devenue chef de projets ville durable et innovation. J’appartenais à la direction développement durable de Nexity. J’avais deux types de missions :

  • Dans la droite ligne de mes missions au marketing stratégique, j’ai travaillé sur les consultations « nouvelle génération », comme Réinventer Paris et Inventons la métropole du Grand Paris, à la fois en Île-de-France et en région. Je participais à l’élaboration des projets urbains et au choix des partenaires (start-ups, associations locales, aides techniques…). Il s’agissait de bien comprendre les attentes du territoire pour proposer un projet sur-mesure.
  • En parallèle, j’ai contribué à la création de nouveaux types de résidences pour injecter des dynamiques d’innovation sociale dans les projets Nexity (faciliter la participation des habitants, favoriser le lien social et multigénérationnel). J’ai par exemple participé au développement de Complicity, une forme de résidence multigénérationnelle, ou à celui d’une résidence en co-conception.

Depuis fin 2017, je suis responsable développement grands projets et je m’occupe désormais à plein temps des réponses à consultations, au sein d’une structure opérationnelle de Nexity.

Qu’est-ce qui vous a amenée à vous diriger vers Nexity ?

J’y suis entrée en stage de fin d’études parce que les missions étaient intéressantes. Je suis restée parce qu’elles ont évolué en même temps que mes envies. J’ai eu la chance d’appartenir à des équipes différentes et d’avoir des missions toujours stimulantes. Par ailleurs, j’ai toujours eu de très bonnes relations avec mes collègues, ce qui ne gâche rien !

Pouvez-vous décrire votre activité actuelle, ce que vous y trouvez stimulant, contraignant ?

La vague des réponses à consultation a entraîné une hausse importante des exigences des collectivités en matière d’innovation et de développement durable, ce qui nous oblige à être toujours à la pointe et au courant des dernières innovations techniques et sociétales. Nous devons toujours être en veille et rester imaginatifs.

Chaque consultation est différente : d’une part, le territoire et les attentes des collectivités varient, d’autre part, nous choisissons à chaque fois un fil rouge différent (culture, santé…). En fait, les consultations sont à mi-chemin entre veille prospective et travail opérationnel : un matin je peux faire des recherches sur les résidences d’artistes, la médiation culturelle et l’art dans la ville, comprendre les enjeux, rechercher des partenaires, et l’après-midi discuter avec l’architecte et le paysagiste du projet urbain.

Le plus contraignant sur les consultations reste le rythme imposé par les agendas des collectivités : des périodes assez calmes pendant lesquelles il faut essayer d’anticiper les futures consultations et des périodes plus longues très chargées pendant lesquelles nous répondons vraiment.

Comment évaluez-vous l’évolution de votre carrière depuis votre arrivée dans l’entreprise, en tant que stagiaire ? Quelles sont pour vous les opportunités offertes dans une entreprise comme Nexity ?

Nexity est un grand groupe, avec des activités très diversifiées. L’avantage de débuter dans des directions transverses, c’est d’apprendre à connaître tous les métiers du groupe et d’avoir des tâches très variées, permettant un apprentissage important. Parmi mes différentes missions, j’ai pu ensuite choisir ma préférée : les consultations étaient vraiment ce qui m’attiraient le plus et j’ai sauté sur l’opportunité qui m’était offerte d’intégrer une structure opérationnelle et de travailler exclusivement sur ce sujet.

Envisagez-vous de continuer votre carrière ailleurs ?

Pas pour le moment.

Comment évaluez-vous les apports de votre formation à l’Ecole urbaine pour les fonctions que vous avez exercées au court de votre carrière ?

Ma formation à l’Ecole urbaine m’a surtout donné des outils méthodologiques qui m’aident toujours et m’aideront sans doute quel que soit mon poste : éléments de réflexion sur la ville, méthodes d’enquête et de recherche, notions de droit…

Des conseils à donner aux étudiants actuels ?

Saisir les opportunités qui se présentent, tout en gardant en tête vos ambitions à moyen terme !


Publié le 30 avril 2018
Peux-tu faire un petit rappel de ton parcours ? Qu’est-ce qui t’a amenée à te diriger vers la fonction publique ? Vers la mission résilience ?...
Publié le 5 mars 2018
Avant d’entrer au master STU, tu suis le collège universitaire de SciencesPo. Comment s’effectue ton choix de master ? Mon choix de master a été relati...

Suivez-nous

Copyright ©2007-2024 Association In Situ, tous droits réservés
Site réalisé par agence web corse