Skip to main content
Portrait

Mathilde, Chargée d'études dans le domaine des parcs urbains

Publié le | Portraits d'anciens

Suite à notre voyage à Lille puis au speednetworking du 1er décembre, nous inaugurons une série d’articles rassemblant des témoignages de nos anciens sur leurs parcours professionnels.

Nous commençons avec celui de Mathilde (promo 2010) qui était présente au speednetworking. Merci à Sarah qui a rédigé ce compte-rendu !

Mathilde Zenzius (promo STU 2010) est aujourd’hui chargée d’études au Conseil Général de Seine-Saint-Denis, à la Direction de la Nature, des Paysages et de la Biodiversité, direction qui a aménagé les grands parcs urbains de Seine-Saint-Denis, notamment le Parc Georges Valbon (anciennement parc de la Courneuve) où elle travaille depuis son stage de fin d’étude.

En Février 2010, elle a débuté sa carrière professionnelle par une première mission de 6 mois sur le Parc Forestier de la Poudrerie au service des Parcs Urbains du Conseil Général. Son rôle a été d’accompagner le transfert de gestion de ce parc, propriété de l’Etat, de l’Agence des Espaces Verts de la Région Ile-de-France au Conseil Général. Il a ainsi fallu mettre en musique la myriade d’acteurs concernés, identifier les problématiques associées au parc et définir les perspectives stratégiques (définition d’une méthode d’élaboration concertée d’un projet pour le parc) pour les trois années à venir, ceci passant notamment par la synthèse des travaux existants sur le sujet et l’identification de leviers pour faire face aux contraintes identifiées. Mathilde a alors souligné l’enjeu d’impliquer dès le départ et dans la durée l’ensemble des acteurs, à l’extérieur comme en interne.

Puis après ce stage de 6 mois elle a changé de service pour se concentrer sur une mission de levée de fonds européens à travers le bureau « Etudes Générales » du CG. En effet son rôle était de présenter la candidature du Département au programme de co-financement européen « LIFE + » qui chaque année sélectionne des projets exemplaires en matière d’environnement et de biodiversité, sur appel à projet. Elle a alors dû se former aux normes européennes de manière à sélectionner un projet qui puisse rentrer dans le cahier des charges (de près de cent pages !). Il a été décidé de présenter une partie du projet départemental de Chemin des Parcs, projet de coulée verte qui doit relier à terme l’ensemble des parcs de la Seine-Saint-Denis. Elle a ainsi redéfini le projet de manière à lui donner plus d’ampleur, créé des partenariats techniques et financiers (avec la Région et le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’environnement de la Seine-Saint-Denis et le Muséum National d’Histoire Naturel) élaboré un planning, rédigé le dossier, et contrôlé la traduction faite en anglais. Elle souligne la complexité technique à chaque étape de ce long processus et l’aide technique apportée par le cabinet Enviropea (financé par le ministère de l’écologie) qui a permis de poser un regard extérieur bien utile pour repérer les incohérences et affiner la forme du dossier. Le dossier a ainsi été déposé en septembre dernier et Mathilde attend toujours la réponse de la Commission Européenne, prévue pour avril. S’il est accepté, le projet débutera en juin pour 5 ans.

En attendant, Mathilde travaille sur 3 missions : le lancement du projet de la Poudrerie qu’elle a elle-même porté pendant son stage de 6 mois. Il s’agit d’accompagner le service gestionnaire du parc dans la conduite des études de définition du projet et dans la mise en place de la concertation avec l’ensemble des parties prenantes. Sa seconde mission est de contribuer à la définition d’outils permettant d’améliorer le travail en transversalité des différentes directions du Département impliquées sur des missions d’écologie urbaine (ex : eau et assainissement, voirie avec les pollutions sonores et la qualité de l’air, …). Enfin, elle est en charge d’étudier les possibilités de développement des missions de sa direction en termes d’accompagnement des acteurs locaux vers la mise en place d’espaces verts plus écologiques dans le département. Elle est en train de passer les concours administratifs et espère bientôt pouvoir trouver un poste de titulaire au Conseil Général.


Sarah, chargée de mission au cabinet du ministre délégué à la Ville

Publié le 16 février 2013
Après son double diplôme STU/LSE obtenu en 2010, Sarah travaille avec Gilles Kepel, sociologue et politologue qui s’intéresse au monde arabe et à la que...

Suivez-nous

Copyright ©2007-2024 Association In Situ, tous droits réservés
Site réalisé par agence web corse